AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cuora Amboinensis (palustre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
valko
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 371
Age : 53
Localisation : Bruxelles
Emploi : Employé
Loisirs : Terrariophilie, Aquariophilie, Moto, Informatique, Sports, lecture, Cinéma...
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Cuora Amboinensis (palustre)   Jeu 28 Déc - 2:41

Taxonomie :

La Cuora amboinensis comprend les trois sous-espèces suivantes :

C. amboinensis. amboinensis.
C. amboinensis. kamaroma.
C. amboinensis. couro.

Répartition géographique :

Cette espèce est originaire du Bangladesh, Assam, Birmanie, Thaïlande, Vietnam, Malaisie, Indonésie, Sulawesi, Philippines et l'île d'Amboina qui lui a valu son nom.
C. Amboinensis se trouve dans les Philippines, en Sulawesi, pendant que C.A.couro à Sumatra et Gava.

Habitat :

Cette espèce occupe des zones aquatiques à fond mou et boueux à faibles courants comme les ruisseaux, étangs et marécages.
Les jeunes spécimens sont presque exclusivement aquatiques tandis que les adultes se plaisent aussi sur la terre ferme.

Comportement :

La Cuora amboinensis est une tortue timide et réservée de nature, elle est donc très méfiante et part se cacher au moindre bruit ou marque de danger .
Les adultes peuvent être tenus ensemble à condition que l'espace de la cuve soit assez grand (aussi bien la partie aquatique que la partie sèche) car les mâles adultes peuvent infliger de lourdes blessures aussi bien aux femelles qu'aux mâles rivaux.


Description physique :

La dossière de cette tortue est très arquée chez les femelles, alors qu’elle est plus aplatie chez les spécimens mâles.

La couleur peut varier du vert sombre au marron pendant que les plastrons peuvent être jaunâtres ou bèche clair avec des taches noires symétriques.

Le plastron est muni d’une charnière mobile centrale qui permet à l'animal d'y rentrer les pattes, la tète et la queue.

Attention ce mécanisme de charnière, n'est pas visible à la naissance des petits mais se développe et devient fonctionnel après quelque années de vie.

La peau et de couleur clair mais vire au brun vers les extrémités des membres.
La coloration de la tête est caractérisée par une bande de couleur jaune plus ou moins vive qui ressort de la couleur de fond marron sombre.



Les femelles sont plus grandes que les mâles et peuvent atteindre les 25 cm de longueur pour un poids de 1.5 Kg.

En outre en captivité elles dépassent rarement les 20 cm pour un poids de 1.2 Kg.


Dimorphisme sexuel :

Le dimorphisme sexuel est bien visible à la maturité sexuelle qui est atteinte vers 4/6 ans et est visible en observant la queue qui est longue et large à sa base, avec un cloaque proche de l'extrémité de la queue chez les mâles.

Celle de la femelle est courte et fine avec un cloaque proche de sa base.
Les femelles présentent une dossière plus arrondie et large et ont les ongles des membres postérieurs plus petites que celles du mâle.

Après la queue les caractéristiques les plus probantes sont les plastrons plus ou moins concave chez les mâles, alors qu’ils sont toujours plats chez les femelles.


Maintenance en captivité :

Cette espèce est palustre et adulte elle peut vivre hors de l'eau et peut être maintenue aussi bien en terrarium qu'en enclos extérieur muni d un bassin quand les températures le permettent.

Pour les enclos extérieurs il faudra penser à bien les clôturer. Ils devront être constitués d’une zone émergée moelleuse et humide et un petit bassin de dimensions adaptées au nombre de spécimens à loger.

Il est important que l'eau du bassin ne soit pas stagnante mais toujours propre, en outre il est possible d'y cultiver des plantes aquatiques qui pourront lui servir de nourriture et même de cachettes.

Lorsque les températures descendent sous les 18°, il est indispensable de les maintenir dans un terrarium chauffé.

Le terrarium doit avoir un substrat souple et humide. L'humidité ambiante doit rester dans les de 60-70% et la température moyenne doit être de 24-27 °C même dans l'eau.

La partie émergée et celle aquatique doivent être égale et peu profonde.
La zone émergée devra être exposée à un éclairage UVB 5% 10 heures à 12 heures par jour.

Cette tortue n’hiberne pas.


Alimentation :

Cette tortue est principalement végétarienne et peut se nourrir de carottes, poivrons, pommes, poires, bananes, kiwi, oranges, fleurs et autres matières végétales.

Une fois tous les 10-15 jours il est conseillé de lui fournir une petite quantité de nourriture d'origine animale comme des escargots, poissons d'eau douce ou vers.


Reproduction :

Les accouplements se produisent dans l’eau et après quelques semaines la femelle pont généralement deux petits œufs de 50mm x 30 mm. Exceptionnellement il peut y avoir cinq oeufs provenant de la même ponte.

3 à 4 pontes s'étendent d'Avril jusqu'à Juillet et peuvent être espacées de 35/50 jours.
L'incubation des œufs doit se faire à des températures de 28/30 °C avec une humidité consante de 80%.

Après 70/85 des jours les petits naissent et ont une taille d'environ 40mm pour un poids de 13/15 grammes.

Les petits sont presque entièrement aquatiques et ont un régime alimentaire identique à celui des adultes.

Statut :

Annexe 2 de la convention de Washington, et nécessite donc un document CITES.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://valkkito.skyblog.com/
 
Cuora Amboinensis (palustre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A votre avis quel sous espèce de cuora amboinensis?
» cuora amboinensis
» recherche cuora amboinensis
» Cuora amboinensis kamaroma
» Les Cuora Amboinensis de Dodo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arthropodia :: Reptiles :: Fiches d'élevage-
Sauter vers: